L'échangisme est une pratique sexuelle entre deux couples consentants qui échangent temporairement leur partenaire. S'adonner à ce type de relation sexuelle est généralement motiver par le désir de partager de nouvelles expériences avec son conjoint et briser la monotonie du couple. Les actes homosexuels ne sont pas exclus des relations échangistes.

La consentement mutuel et la solidité du couple sont des aspects fondamentaux à prendre en compte avant de pratiquer de l'échangisme. En effet, l'échangisme est une sorte d'adultère consenti et réciproque. On joue à se tromper mais sous le regard de l'autre, sans mensonge.
L'amour peut paraître bien paradoxal dans tout cela mais bien au contraire... Il arrive en effet qu'une telle expérience traumatise un des deux partenaires : Ne supportant plus d'observer les relations sexuelles de son conjoint avec d'autres personnes, la séparation peut dans ce cas pointer inévitablement le bout de son nez. Un baiser un peu trop langoureux ou un murmure à l'oreille de la personne de passage, peut provoquer la jalousie, bien plus qu'un geste sexuel explicite.
Un couple en crise prendrait de gros risques en pensant arriver à se ressouder ainsi. La confiance et le dialogue sont capitales dans un couple pratiquant l'échangisme. Il est toutefois admis que l'échangisme est une expérience moins susceptible de traumatisme que le triolisme, chaque participant étant comptable de ses actes face à son conjoint.

L'échangisme est à différencier du mélangisme (ou à un détail prés, du côte-à-côtisme). De prime abord similaires aux yeux du néophyte, le mélangisme implique toute fois qu'il n'y ait aucun échange de partenaires. Chaque couple a une relation sexuelle dans un même lieux mais chacun de son coin. Le mélangisme peut être une alternative intéressante pour un couple souhaitant débuter dans le libertinage car potentiellement moins traumatisante que l'échangisme.

Nos articles